Comment devenir un bon cuisinier ?

Comment devenir un bon cuisinier ?

C’est un secret pour personne, la France est terre de gastronomie ! Fierté nationale, la gastronomie française est devenue un modèle, riche de son histoire et de ses grands chefs cuisiniers.

En France, la cuisine est, pour beaucoup, une véritable passion, depuis des siècles. Tous les jours et même plusieurs fois par jour, nous sommes amenés à cuisiner et à apprécier (ou pas !) nos repas.

Au quotidien, avec les contraintes liées au travail, il est évident que le temps manque et qu'il est de plus en plus difficile voir impossible de développer nos créations culinaires ou tout simplement de passer un peu de temps dernière les fourneaux. Néanmoins un bon nombre de cuisiniers en herbe, d'amoureux de la bonne cuisine, aimerait franchir le pas pour devenir de bons cuisiniers. 

 

Les étapes de la transformation :

Il y a plusieurs conditions pour devenir un bon cuisinier :

 

Aimer manger :

On associe souvent un bon repas à un moment de partage et de plaisir. La plupart des cuisiniers aiment cuisiner pour les autres. D’ailleurs on dit souvent que « l’on donne un diner » ou que « l’on reçoit pour diner ». Dans ces formules il y a une idée d’échange et de partage.

 

Être un peu passionné de cuisine :

 

En effet, se lancer dans une recette élaborée demande du temps. Dans une société où il n’y a pas assez d’heures dans une journée, s’accorder le temps de cuisiner est un choix. Vous devez prendre du plaisir ou du moins vouloir consacrer une petite partie de votre temps libre à cela.

 

Connaitre les principes de base de la cuisine :

 

Souvent le goût de la cuisine se transmet, c’est un lien inter-générationnel. On a souvent appris une recette en voyant les anciennes générations cuisiner. On nous a guidé et parfois on nous a confié des secrets, jalousement gardés par une grand-mère peu bavarde quant à ses recettes, mais décidée à partager avec vous seul(e) ses techniques, signe d’une profonde affection. Certains plats, véritables madeleines de Proust, nous rappellent notre enfance, nous ramènent à de bons souvenirs.

On peut aussi trouver de l’inspiration et des techniques dans des livres de cuisine, mais l’avantage de vivre au 21e siècle, c’est que l’on a accès à internet. La toile fourmille de vidéos, conseils et avis pour cuisiner. Internet est devenu un accessoire de cuisine utile, permettant aux novices de se lancer en ayant le sentiment d’être accompagné, et aux personnes plus aguerries de trouver des idées et de peaufiner leurs recettes.

 

Oser et laisser parler sa créativité :

 

Une fois bien en confiance quant à vos capacités techniques (on ne remerciera jamais assez les cobayes / membres de la famille / amis), il ne vous restera plus qu’à oser, et laisser parler votre créativité. Les deux qualités que l’on retrouve chez de nombreux cuisiniers sont probablement l’inventivité et l’audace. Partir d’une recette classique et en créer une variante, ou partir de rien et créer un plat... Un bon cuisinier, c’est un peu comme un bon skieur, il connait les bases techniques et ose sortir des sentiers battus.

 

La formation de cuisinier amateur :

 

Pour certains, selon les tempéraments, il est intéressant de se former de manière plus professionnelle. Cela peut passer par des cours de cuisine, un stage dans un restaurant, ou même valider un diplôme.

De nombreux chefs, ou établissements, proposent des cours de cuisine. Qu’ils portent sur les fondements techniques de la cuisine ou sur un thème particulier (préparation d’un plat, un type de cuisine particulier ou d’un gâteau), ils se développent un peu partout et sont idéalement concentrés sur une journée, permettant de s’offrir une activité sans chambouler un emploi du temps déjà chargé.

Vous pouvez également faire une demande de stage dans un établissement professionnel. Certains le font sur leurs congés, souvent lors d’une réflexion sur une potentielle réorientation professionnelle. L’avantage d'un stage dans un restaurant, c’est que l’on est directement plongé dans l’action, dans l’envers du décor.

Enfin, pour ceux qui souhaitent perfectionner leur technique de manière plus générale, on peut envisager une formation plus longue qui pourra déboucher sur un diplôme de type CAP en restauration.  Ce diplôme officiel sanctionne un cursus complet qui permet d'ailleurs de s'installer professionnellement.

En tout état de cause, quelle que soit la formation suivie, il vous faudra intégrer des notions de:

  • Sécurité alimentaire.
  • Équilibre alimentaire.
  • Techniques culinaires.
  • Technique de nettoyage.
  • Matériel professionnel.

 

Au cours de ces formations, vous apprendrez, en toute convivialité parfois, avec sérieux souvent, toutes les techniques indispensables pour réaliser des recettes dignes des grands chefs. Vous permettant ainsi de très vite épater vos cobayes / votre famille / vos amis.

A chaque stage, quel que soit le mode de formation, vous verrez la cuisine différemment, davantage comme un art que comme une simple tache. L’art parait souvent simple et pourtant il nécessite technique et savoir-faire en plus d’une grande créativité.

Cette précision indispensable en cuisine s'obtient grâce à l'outillage professionnel dont sont dotées les cuisines professionnelles et les amateurs éclairés. Le matériel professionnel de coupe, de mixage, de découpe, de chauffe, de cuisson, doit être irréprochable.

Tous les postes de travail doivent être propres, facilement nettoyables et faciles d'accès. 

Le coin cuisine doit s'organiser en secteurs :  la préparation, la cuisson, la présentation, le lavage, afin de respecter la fameuse « marche en avant » des procédures d’hygiène. L'inox dans les cuisines règne sans partage pour ses qualités d'hygiène, de résistance et de durabilité dans le temps. 

La coupe doit être irréprochable, le mixage doit être parfaitement dosé et homogène. Le  matériel professionnel de cuisine représente un budget incontournable à ne surtout pas négliger. 

 

Conseil : Vous pouvez budgétiser vos achats par étapes.

 

Toute une gamme d'outils professionnels de cuisine adaptée à vos besoins est d'ailleurs proposée sur notre site, https://robot-resto.fr

 

Le triptyque du bon cuisinier : 

  • Une bonne technique.
  • Des aliments de qualité.
  • Du matériel professionnel.

 

N'oubliez pas que la bonne cuisine ne se résume pas uniquement à la qualité des aliments et la compétence du cuisinier.

 

Un bon outil professionnel de cuisine est en quelque sorte le prolongement de la main du cuisinier !

 

Tous les professionnels vous le diront...Un bon outil professionnel de cuisine est en quelque sorte le prolongement de la main du bon cuisinier. Le meilleur repas du monde a toujours plus de saveur lorsqu’on est bien accompagné. Alors vite, à vos fourneaux, on vient pour le déjeuner !

Une question ? Nous sommes là pour vous aider :

Contactez-nous !